Les Tavernes de la Vallée Profonde

9 01 2020

Il est très rare de pouvoir associer intrinsèquement un jeu à un pays. Je ne parle pas de la nationalité d’un auteur, mais d’un subtil mélange entre un thème de jeu et un choix de mécanique, qui donnerait de manière claire la provenance d’un jeu sans connaître son auteur. Par exemple, « Les Tavernes de la Vallée Profonde », dont nous allons parler aujourd’hui, est sans conteste le plus allemand de tous les jeux qui me sont passés dans les mains.

Lire le reste de cette entrée »




Carnival of Monsters

2 12 2019

Dans le milieu du cinéma, on dit qu’un acteur est « bankable » quand la seule mention de son nom à l’affiche est une assurance de mieux vendre le film. Cette expression s’est transmise à d’autres milieux, et on trouve aujourd’hui des créateurs de jeux bankables (l’exemple le plus évident étant probablement Bruno Faidutti). Parfois c’est mérité, et parfois on peut en discuter. Par exemple, est-ce qu’acheter un jeu de Richard Garfield les yeux fermés est une bonne idée?

Lire le reste de cette entrée »




Civilization : Une Aube Nouvelle

13 06 2019

Les jeux 4X (pour « eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination ») sont une variante des jeux de stratégie bien connue des joueurs de jeux vidéo. Notamment son représentant le plus célèbre, la saga Civilization. Cette saga s’inspire à l’origine du jeu de société Civilization sorti en 1980 (je vous mettrai une photo en fin d’article), et a donné naissance à d’autres jeux de société par la suite. L’un en 2010, et un autre en 2018. C’est ce dernier qui m’est passé entre les mains. Verdict?

Lire le reste de cette entrée »




Gizmos

7 03 2019

Il arrive souvent, lorsqu’on teste un jeu, qu’on reconnaisse ici où là un concept déjà vu ailleurs, comme les mécaniques de draft, les rôles secrets, etc. Et parfois la filiation se fait plus directe, l’influence plus évidente. Gizmos, c’est le mariage contre nature entre la mécanique simple de Splendor et la philosophie combinatoire d’Imaginarium. Une association d’influences inattendue mais diablement pertinente.

Lire le reste de cette entrée »





Metromania

23 08 2018

Je dois reconnaître une chose: dans notre cercle de joueurs, on est très moqueurs. Genre, quand on voit que l’auteur d’un jeu se nomme Jean-Michel Maman, bah on est comme des enfants de 8 ans, on ne peut pas s’empêcher d’en rire. C’est peut-être ce recul qui nous a empêché de nous plonger sérieusement dans Metromania. Et qui nous a sauvé la santé mentale. Lire le reste de cette entrée »